Déroulement d'une séance et tarif

  DÉROULEMENT D'UNE SEANCE ET TARIF  


Deroulement d une seance et tarif 2


 
  COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE D'HYPNOSE ?  
 

 Une séance d'hypnose se déroule en trois étapes :

 
 

1. L’ENTRETIEN :

 

Il est fondamental pour déterminer votre objectif et les moyens personnalisés de l'atteindre. L'objectif d'une séance dh'ypnose doit toujours être adapté à la personne dans le respect de son intégrité.

 
 

 2. LA CRÉATION DE L'ÉTAT HYPNOTIQUE :

 
Il s’agit d’un état de conscience modifiée. Vous demeurez donc conscient avec en plus la capacité accrue de trouver de solutions nouvelles grâce aux ressources de votre inconscient. Aux antipodes de l’hypnose de spectacle, l'hypnose Ericksonienne proscrit les pertes totales de contrôle et respecte les besoins de la personne.
 
 

3. PHASE DE CHANGEMENT :

 

Grâce à des protocoles spécifiques, les ressources de l’inconscient sont mobilisées pour atteindre l’objectif voulu. Entrer dans les détails serait trop complexe. Pour être clair, il faut entendre ainsi la phase de changement : c'est un temps d'apprentissage pour l'inconscient qui lui permet de découvrir et mettre en place des solutions plus adaptées à votre identité et vos envies.

 

 

DURÉE DE LA SÉANCE :

 

1h30 pour la première séance et 1h pour les suivantes.

                                                    

 

AUTRES INFORMATIONS UTILES :

 

Pendant une séance vous pouvez être allongé, ou  assis comme dans la plupart des psychothérapies, voire debout. Le choix s'effectue en fonction de votre souhait et des protocoles utilisés pour que la séance soit efficace.

    

 

COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE DE PNL ?

 

Le déroulement d'une séance de PNL est presque le même qu'en hypnose. La création de l'état hypnotique n'étant pas nécessaire, l'étape 2 est éliminée. C'est la différence majeure.
  

 

PRISE DE RENDEZ-VOUS

 

 Uniquement par téléphone au 01 39 34 79 05

 65,00 € la séance
  

 Haut de page sable  Page d accueil sable

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Corinne Rodat-Vezzoli - 18 février 2015